P-93 Veuve pleureuse, Polyalthia longifolia, faux ashoka

Veuve pleureuse, Polyalthia longifolia, faux ashoka

La Veuve pleureuse, Polyalthia longifolia, faux ashoka est plante ornementale dont les feuilles en infusion soignent avec une grande efficacité la fièvre Typhoïde. C’est l’un des meilleurs remèdes contre la fièvre typhoïdes mais beaucoup ignorent cette grande vertue des feuilles de la plante contre les salmonelles.

Veuve pleureuse, Polyalthia longifolia, faux ashoka

 

 

1-Identification

Nom français : Veuve pleureuse ou Faux ashoka ou arbre mât

 Nom scientifique : Polyalthia longifolia

Noms vernaculaires : Arbre Kérékou au Benin

 Famille : Annonaceae ( annonacées)

Principes actifs :  huiles essentielles ;  minéraux ;  tanins ; mucilage ;  flavonoïdes

 Parties Utilisées : feuilles, racines

Habitat :

Originaire d’Inde et de Sri  Lanka, cet arbre de forme conique  se retrouve en Afrique de l’Ouest, en Afrique centrale et Orientale comme plante ornementale. Cet arbre a été introduit  au Benin par l’ancien Président , Père de la Démocratie Béninoise Feu Mathieu Kérekou. Au Benin cela arbre porte encor son nom.

Description

La veuve pleureuse  a une forme conique pointée vers le ciel. Le faux ashoka peut atteindre 20 mètres de hauteur, 2 metres de diamètre à la base. L’arbre polyalthia longifolia  possède des branches pendantes, ce qui lui donne une silhouette conique comme le vodoun «  Gounouko » du Benin. Les feuilles sont ovales oblongues à ovales lancéolées . Les jeunes feuilles sont d’une couleur brun-cuivré, elles passent ensuite du vert clair au vert sombre. Les fleurs sont solitaires et axillaires aux sépales ovales triangulaires aux pétales vert jaunâtre. Elles sont larges et  groupées en racèmes, en fascicules ou en pseudo-ombelles axillaires. Les fruits ovoïdes sont composés  méricarpes, d’abord verts, puis violets foncés, ils sont disposés en grappes de 10 à 30.

 2-Propriétés

Fébrifuge, antibactérienne et hautement dépurative

 3-Indications thérapeutiques en association avec d’autres plantes

Syphilis , Hépatites B, Hépatite C, Fièvre Typhoïde, Hypertension artérielle

NB: Desmodium ascendens, phyllantus amarus, Alchornea Cordifolia, Nauclea latifolia

4- usages

Décoction ou infusion des feuilles, , 100g pour un litre d’eau. Boire une tasse, 3 fois  par jour pendant un mois.

Haut du formulaire

 

 

 

 

 

  • 18 votes. Moyenne 4.1 sur 5.

Bas du formulaire

Commentaires

    • Zongo Le 27/07/2020

Salut ! J’ai deux veuves pleureuses chez moi. Mais il parait que ça porte malheur. Est-ce vrai ? Merci

    • ROB Le 13/12/2019

C’est délirant… vous voulez traiter les hépatites, la Syphilis etc. avec des décoctions de feuilles de pendula !

    • zamourLe 15/03/2020

C’est une composition et non la plante seule

 

https://www.afriquebio.com/pages/plantes-medicinales-d-afrique-bio-2/veuve-pleureuse-polyalthia-longifolia-faux-ashoka.html

 

P-92 TALI

TALI

 

TALI

1-Identification

Nom français : LE TALI

 Nom scientifique : Erythrophleum ivorense

Famille : Césalpinée

Principes actifs : , l’érythrophléine (hautement toxique avec arrêt cardiaque)

Parties utilisées : Ecorces ( très toxique pour le cœur)

Habitat :

Cet arbre, pouvant atteindre des dimensions fort respectables (plus de 2 mètres de diamètre), est une Césalpinée. Il est donc doté de feuilles composées et de gousses en guise de fruits. La base de son fût peut être droite ou cannelée, présenter des contreforts ou un empattement. L’écorce et la poudre de l’écorce sont bien rouges.

Noms vernaculaires :

 :–Dioula, bambara, malinké, Sénoufo, Dogon :Tali

–, Bwa, Bobo-fing, Balante, Badiaranké : Tali

–Dioula, Bété, Baoulé, Attié, Agni, Abbey : Tali

 –Wolf, Peuhl, , Floup, Foula :

— Minyanka  , Mancagne, manding, Mandjaque, Maure:

–Ndoute, Niominka, None :

–Bassari, Baynouk, Bayotte:

–Safèn, Sérère, Socé, Sarakolé, Susu :

–Toucouleur, Tandanké:

–Créole Portugais:

–Goun, Fon :

–Yorouba , Nago :

–Mina, Waci,  Adja, Kotafon, Saxwè,  :

— Bariba, Ditammari, dendi , Waama,  Yom,

— Appellationslocales: myéné,galoa, nkomi,orungu=élondo fang=elon benga=bôlondo sangu, vili, nzébi=mukasa ; mindumu=okasa punu=mbaka saké=nzuna simba=olondo eshira=kasa kota=inzuna mitsogho=oôndo

  2-Propriétés

Son écorce rouge contient un alcaloïde puissant, l’érythrophléine, aux effets similaires à ceux de la cocaïne. En outre, la sciure du bois est très irritante. Employé avec extrême prudence, l’écorce se prête à certains usages thérapeutiques ( éjaculation précoce, sinusite, vaginite, etc).

3-Indications thérapeutiques

Maladies de la peau, vaginite, mycoses, lèpre, sinusite, etc.

Haut du formulaire

 

 

 

 

 

Bas du formulaire

https://www.afriquebio.com/pages/plantes-medicinales-d-afrique-bio-2/tali.html

P-91 SORRO

SORRO

SORRO

SORRO

1-Identification

Nom français : LE SORRO

 Nom scientifique : Scyphocephalium ochocoa

Famille : des Myristicacées

Principes actifs :

Parties utilisées :

Habitat :

Cet arbre, très caractéristique et commun, fait partie des Myristicacées. Son fût, de couleur rouge foncé, est souvent irrégulier, cannelé à la base. Blessé, il laisse couler abondamment un exsudat rouge. Ses branches s’insèrent à l’horizontale. Son fruit, drupe globuleuse un peu aplatie, jaunâtre est recouvert de poils roux et doux. Il contient une graine oléagineuse, arrondie, donnant, par extraction, un corps gras solide, base de divers remèdes

Noms vernaculaires :

 :–Dioula, bambara, malinké, Sénoufo, Dogon :

–, Bwa, Bobo-fing, Balante, Badiaranké

–Dioula, Bété, Baoulé, Attié, Agni, Abbey :

 –Wolf, Peuhl, , Floup, Foula :

— Minyanka  , Mancagne, manding, Mandjaque, Maure:

–Ndoute, Niominka, None :

–Bassari, Baynouk, Bayotte:

–Safèn, Sérère, Socé, Sarakolé, Susu :

–Toucouleur, Tandanké:

–Créole Portugais:

–Goun, Fon :

–Yorouba , Nago :

–Mina, Waci,  Adja, Kotafon, Saxwè  :

— Bariba, Ditammari, dendi , Waama,  Yom,

— Appellations locales au GABON : myéné, galoa, nkomi = osaka kota = isoko mitsogo, simba =otsoko fang =sogbe éshira, vili, nzébi, sangu, punu = musuku mindumu = motsuku, ontsogo benga =bohoko ngowe = musoko

 2-Propriétés

. Ces graines servent également de condiment ainsi que d’appâts pour les pièges à porcs-épies. En décoction, l’écorce s’utilise contre la blennorragie et contre la toux avec du sel et du piment.

 3-Indications thérapeutiques

Infection urinaire et des organes génitaux.

Haut du formulaire

 

 

 

 

 

Bas du formulaire

https://www.afriquebio.com/pages/plantes-medicinales-d-afrique-bio-2/sorro.html

P-90 ONZABILI

ONZABILI

ONZABILI

ONZABILI

1-Identification

Nom français : L’ONZABILI

 Nom scientifique : Antrocaryon klainéanum

Famille : Anacardiacée

Principes actifs : Vitamines et oligoéléments.

Parties utilisées : Fruits, écorces, feuilles.

Habitat :

Ce grand arbre est présent dans tout le Gabon et  se distingue par son tronc écailleux, ses feuilles composées, sa sève semblable à un vernis clair et ses fruits caractéristiques: jaunes et aplatis, ils contiennent un noyau ressemblant à un bouton.

Noms vernaculaires :

 :–Dioula, bambara, malinké, Sénoufo, Dogon :

–, Bwa, Bobo-fing, Balante, Badiaranké

–Dioula, Bété, Baoulé, Attié, Agni, Abbey :

 –Wolf, Peuhl, , Floup, Foula :

— Minyanka  , Mancagne, manding, Mandjaque, Maure:

–Ndoute, Niominka, None :

–Bassari, Baynouk, Bayotte:

–Safèn, Sérère, Socé, Sarakolé, Susu :

–Toucouleur, Tandanké:

–Créole Portugais:

–Goun, Fon :

–Yorouba , Nago :

–Mina, Waci,  Adja, Kotafon, Saxwè,  :

— Bariba, Ditammari, dendi , Waama,  Yom,

— Appellations locales: myéné =osongongo ;  galoa =ogogondo  fang =onzabili, onzakong sangu = mukongongu mitsogo, simba = okongongo ;  nzébi, punu = mungongu-bogu  éshira =mungongu-syèga ; mindumu =okorobomo

 2-Propriétés

. La poudre d’écorce est employée contre les maladies du foie. Prendre une cuillerée à café de la poudre au cours du repas, une fois par jour.

3-Indications thérapeutiques

Hépatites B et C .

Haut du formulaire

 

 

 

 

 

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Bas du formulaire

Ajouter un commentaire

https://www.afriquebio.com/pages/plantes-medicinales-d-afrique-bio-2/onzabili.html

P-89 OLON

OLON

OLON

OLON

1-Identification

Nom français :L’OLON

 Nom scientifique : Zanthoxylum (Fagara) heitzii

Famille :Rutacées

Principes actifs : Tanins

Parties utilisées :Ecorces, racines

Habitat :

Cet arbre, d’assez grande taille, fait partie de la famille des Rutacées,  peu fréquent en forêt  primaire, il affectionne plutôt la forêt secondaire, plus ouverte, ou des milieux dégradés. Aisé à reconnaître son tronc est garni d’épines, tombant avec l’âge. Les vieux sujets n’ont souvent que des cicatrices. Les rameaux sont munis d’épines. Il donne un bois d’œuvre jaune, tendre et léger, pouvant aussi être déroulé.

Noms vernaculaires :

 :–Dioula, bambara, malinké, Sénoufo, Dogon :

–, Bwa, Bobo-fing, Balante, Badiaranké

–Dioula, Bété, Baoulé, Attié, Agni, Abbey :

 –Wolf, Peuhl, , Floup, Foula :

— Minyanka  , Mancagne, manding, Mandjaque, Maure:

–Ndoute, Niominka, None :

–Bassari, Baynouk, Bayotte:

–Safèn, Sérère, Socé, Sarakolé, Susu :

–Toucouleur, Tandanké:

–Créole Portugais:

–Goun, Fon :

–Yorouba , Nago :

–Mina, Waci,  Adja, Kotafon, Saxwè,  :

— Bariba, Ditammari, dendi , Waama,  Yom,

 Appellations locales: myéné, galoa = nongo-mpolo fang = olong vili = ndungu éshira, punu = ndungu-mabèni nzebi = ndungu-Ietoto mitsogo, sangu = ndongo kota = mokokwana benga = bongo mindumu = ndunghu

 2-Propriétés

Revitalisant

Haut du formulaire

 

 

 

 

 

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Bas du formulaire

Ajouter un commentaire

Haut du formulaire

Nom

Bas du formulaire

https://www.afriquebio.com/pages/plantes-medicinales-d-afrique-bio-2/olon.html

Traduire »