Physalis peruviana

En kinyarwanda, Physalis peruviana est appelée Umuhuhu ou Agaperi ; En Kirundi on nomme la plante Intumbaswa.

En Français on trouve les noms Coqueret du Pérou, Alkékenge, Physalis, Amour en cage, Lanterne japonaise, Lanterne chinoise, Cerise d’hiver ;

En espagnol l’arbuste et le fruit sont appelés Tomatillo, Uchuva en Colombia, Uvilla en Équateur, Aguaymanto au Perou, Topotopo au Venezuela Maracaibo d’Uchula

En Anglais on rencontre les noms Goldenberry, Bladder cherry, Chinese lantern, Japanese lantern, Winter cherry.

Propriétés

Le fruit a des propriétés, antimicrobiennes, antipyrétiques, diurétiques et anti-inflammatoires, antispasmodiques, antiseptiques, sédatives, analgésiques, antiparasitaires, anti-amibiennes antidiabétiques.

Riche en antioxydant il aurait des propriétés anticancéreuses

Il serait un purificateur naturel de l’organisme et notamment des reins et un reconstituant du sang. Il aurait également des propriétés relaxantes et recalcifiantes, préviendrait les problèmes de prostate, de la cataracte et soulagerait la toux.

Les principes actifs retrouvés dans les baies du physalis accélèrent l’élimination de l’acide urique .Il s’agit notamment de la physaline, mais également d’alcaloïdes et de pigments organiques. C’est pourquoi la plante est recommandé contre les affections rénales et celles des voies urinaires, ainsi qu’en cas de rhumatismes ou de goutte.

Des études affirment que la consommation de fruits réduit la glycémie.

Principales indications traditionnelles

Dans différentes régions de la Colombie la plante est préconisée pour sont d’assainir le sang des reins, diminuer l’albumine, calcifier, contrôler l’amibiase.

En médecine traditionnelle péruvienne, le fruit est utilisé pour traiter l’hépatite, l’asthme, le paludisme et la dermatite.

En Europe, on préconise son fruit en cas de calculs rénaux et pour combattre la rétention d’eau et la goutte et pour faire tomber la fièvre.

Le physalis peut ainsi être consommé en infusion, à raison de deux tasses par jour. Vous pouvez utiliser 15 à 30 grammes de fruits mûrs pour un demi-litre d’eau.

Grâce à sa richesse en vitamine C, cette boisson est également précieuse en période de convalescence.

Précaution d’emploi :

Le feuillage et les fruits immatures sont toxiques et ne doivent pas être consommés.

Traduire »